Livraison et retours offerts en France

Top Menu

Marie Hélène, Biologiste et Directeur général délégué de Bioestérel

Par CAROLINE ZALESKY

Catégorie

1/ Qui es-tu ? Quel est ton parcours ?

Je suis Biologiste médical, j’ai passé mon enfance dans le Sud ouest de la France. J’ai vécu 15 ans à Toulouse où je suis allée pour faire mes études médicales : pharmacie et ensuite internat de Biologie. J’ai eu mes 4 enfants pendant mes études. Je prenais mes fonctions d’interne quand j’ai eu Benjamin, j’ai eu Sophie et Camille quand j’étais interne et Marion quand j’étais Chef de Clinique. 

Ensuite j’ai dû quitter mon travail à l’hôpital de Toulouse pour suivre le père de mes enfants à Nice. Finalement quelques temps après notre arrivée, notre couple n’a pas duré et j’ai dû trouver rapidement du travail. Au début j’ai fait des remplacements et de fil en aiguille l’opportunité de créer un laboratoire à Villefranche sur mer s’est présentée et je l’ai fait. J’ai créé ce laboratoire de A à Z en 1997 et aujourd’hui j’ai mon laboratoire depuis 21 ans.

2/ Pourrais-tu nous décrire ton poste actuel et ton entreprise ?

J’ai créé mon laboratoire à Villefranche sur mer en 1997, pendant presque 8 ans j’ai été seule à le gérer, puis au fil des années, en ayant créé des relations avec des confrères qui avaient des laboratoires à Nice et dans les alentours nous nous sommes associés à 3. 

Une association qui est intervenue suite à une grosse réforme dans notre milieu et pour laquelle nous avons dû rapidement nous restructurer pour échapper à l’arrivée des groupes financiers dans la profession qui voulaient racheter les laboratoires. 

Nous avons eu l’intelligence de nous entendre et de nous regrouper, et aujourd’hui je suis Directeur Général délégué d’un groupe de biologistes indépendants, Bioesterel, où nous sommes 80 associés. 

Nous avons associé toutes nos structures dans les départements du 06 et du 83, et nous sommes devenus le premier et seul groupe de biologistes indépendants de la région PACA. Le groupe Bioesterel regroupe plus de 82 sites, avec pas moins de 600 salariés, 8 plateaux techniques de pointes dont l’un dispose de la plus grosse chaine d’automates en Europe. Nous ne sommes pas des financiers, nous sommes tous propriétaires de nos laboratoires et associés. 

Notre force c’est d’avoir réussi à complètement sauvegarder notre outils de travail et d’être devenus assez puissants pour faire face aux groupes financiers. Aujourd’hui grâce à cela nous sommes devenus de vrais interlocuteurs au niveau national .

Comment fonctionne Bioesterel ?

Nous sommes tous associés, avec des actions spécifiques dans la société. Nous gérons notre laboratoire multi sites comme une grosse PME avec tous les services administratifs, comptables et RH..etc….
Aujourd’hui nous continuons notre croissance régionale, avec aussi une ambition plus nationale et pourquoi pas devenir demain un des leaders de la biologie indépendante française.
Finalement, partie de rien, je me retrouve aujourd’hui dans une très belle structure.

3/ Quelle est ta journée type au travail ?

J’ai des journées assez denses, je commence très tôt le matin. C’est très spécifique à mon site et mon secteur, ici il y a des patients exigeants qui demandent beaucoup de prélèvements à domicile. L’autre particularité sur la zone de Villefranche sur mer, Nice Est, Saint Jean Cap Ferrat, c’est que les infirmiers au 3/4 ne veulent pas faire cela, c’est donc au laboratoire d’organiser nos prélèvements. Ma matinée débute soit par des prélèvements à domicile soit j’ouvre le laboratoire, à 7h00 je suis déjà en route.
A 80% je fais les prélèvements chez les patients de 07h00 à 10H00, je dois faire entre 30 à 50km tous les matins.

Je reviens au laboratoire, je dispatche le travail et je prends la suite pour soit des prélèvements particuliers car je suis la seule habilitée à les faire soit je suis sur mes dossiers. J’ai également beaucoup de formations continues par e-learning. Ensuite, je coupe un peu entre 13h et 15h si je peux et l’après-midi je suis ici jusqu’à 18h30 et un samedi sur deux.

Une fois par mois environ je suis d’astreinte sur le plateau technique le plus proche de mon site. C’est toute la partie analytique réalisée par de très gros automates où là tous les jours, il y a un biologiste d’astreinte. Dans le cadre de notre organisation interne, nous pouvons également faire partie de commissions techniques. Je suis dans la commission informatique et gère une partie de la hotline interne. Nous avons un système d’intranet pour tous les utilisateurs qui ont des problèmes avec le système informatique du laboratoire, ils créent une question et moi j’y réponds. 

4/ Comment décrirais-tu ton look de tous les jours ?

J’aime bien que ce soit chic, mais il faut que ce soit super pratique car je bouge beaucoup. Je porte toujours des talons. J’aime bien les vêtements dans lesquels je suis à l’aise tout en étant classe. 

5/ Quelle est ta tenue idéale pour aller travailler ?

Ca dépend de la saison. Là aujourd’hui des robes dans lesquelles je peux bouger sans être serrée. J’aime les pièces que je ne sens pas, près du corps mais fluides. Je suis plutôt en robe l’été, l’hiver aussi avec collants et bottes. En général c’est tout le temps talons obligatoires. 

6/ Peux-tu nous décrire la(les) pièces favorites ATODE et comment les portes-tu ?

J’ai beaucoup porté la robe Anais Moutarde et la Robe Louise cet été. Je fais très attention par rapport à mon métier à la façon dont je m’habille que ce ne soit pas trop transparent, pas trop déplacé. Je suis des fois dans des positions spéciales pour faire mes prélèvements.
Les pièces favorites c’est selon la saison, j’ai pas mal porté le Top Marine aussi. Au printemps j’ai beaucoup porté l’ensemble bleu Canard, Top Danying et Pantalon Laura. Il est chic mais pas trop habillé non plus. Je ne peux pas trop être décalée avec mon travail.
Ce sont toujours des tenues féminines. La tournée du matin conditionne finalement mes tenues de la journée. 

7/ Qu’est-ce qui t’attire/te plait chez ATODE?

Les lignes très pures, retrouver des choses claires, nettes. Ca changeait. 

8 / Comment décrirais-tu ta façon de consommer ?

Je consomme en circuit court, je respecte les saisons. J’ai grandi à la campagne aussi et j’ai des racines paysannes du coté de mes deux parents. Chez moi il y a toujours eu une ferme. J’ai réussi à faire la part des choses, j’ai toujours aimé les produits de qualité, de saison, même si on doit les payer plus chers et mes enfants je les ai bien sensibilisé à ça. Je ne suis pas du tout une frénétique du shopping, autant je peux passer une après-midi et me faire plaisir, mais si je n’ai pas de besoin je ne fais pas d’achats compulsifs. Je préfère acheter une belle pièce. J’ai tendance à garder les choses très longtemps. C’est de l’achat raisonné, raisonnable. 

9 / Tu habites Villefranche sur mer, aurais-tu de bonnes adresses à nous faire découvrir ?

  • Un petit endroit atypique, un restaurant bistro où on peut écouter tout le temps des concerts live de Jazz, c’est la trinquette, à la darse de Villefranche sur mer. C’est un tout petit endroit un peu bistrot, on y mange bien, de la cuisine locale, avec des programmes de jazz tout l’été. C’est vraiment super 
  • Dans un autre style, un endroit beau pour le cadre c’est le Mayssa, c’est un restaurant au dessus de la gare maritime. Il est sur le toit de la gare maritime, c’est un restaurant plus haut de gamme. On mange du poisson à tomber et la vue est idyllique. Le soir avec bougies et toiles blanches c’est magique. C’est un endroit très beau ou on mange très bien. 

Merci beaucoup à Marie-Hélène pour avoir participé à cette interview. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le laboratoire et le groupe Bioesterel directement sur leur site web.

LES AUTRES PORTRAITS

Share this story

btt