Tous nos modèles sont fabriqués à la commande en 1 semaine en France !

Top Menu

Portrait de femmes Atode

Portrait de femmes – Véronique Fondatrice et gérante de la Maison Dauphine à Aix-en-Provence

Par CAROLINE ZALESKY

Catégorie

1/ Qui es-tu ? Quel est ton parcours ?

J’ai enseigné le français pendant presque 15 ans et puis il y a une douzaine d’années j’ai eu besoin d’entreprendre et de tracer une nouvelle voie. J’ai fondé ma propre activité. Il m’a fallu un peu de temps et de patience mais j’ai fini par ouvrir la Maison Dauphine en 2006. Il s’agit d’un Appart’hôtel dans le centre ville d’Aix – trois appartements de charme qui se louent à la nuitée – et d’une galerie d’art contemporain.

2/ Pourrais-tu nous décrire ton poste actuel et ton entreprise ?

J’ai donc deux métiers.

J’héberge des voyageurs qui visitent la ville ou des professionnels de passage. Je communique avec eux en amont, je les aide au besoin à préparer leur visite de la région en leur conseillant des guides, des visites, des restaurants etc… Je les accueille dans ce qui deviendra leur maison le temps de leur séjour. Il m’arrive aussi de louer tout ou partie de la maison pour des événements de natures variées : ça va du petit déjeuner professionnel pour une équipe de commerciaux, à la mise à disposition des lieux pour un événement de communication. Ainsi il y a quelques années la maison est devenue pendant 1 semaine un salon de coiffure éphémère pour un événement marketing imaginé pour la marque Le Petit Marseillais qui lançait une nouvelle gamme de produits capillaires.

Par ailleurs je travaille avec des artistes et designers, je présente et vends leurs créations dans la galerie et dans des événements extérieurs comme le salon Côté Sud, chaque année, au mois de juin.

Les deux activités ne sont pas sans lien puisque les appartements sont un prolongement de la galerie. Il m’arrive aussi d’ouvrir au public l’ensemble de la maison pour des événements ponctuels.

3/ Quelle est ta journée type au travail ?

J’ai beaucoup de liberté en première partie de journée et en général j’arrive à la Maison Dauphine assez tard. La matinée est le plus souvent consacrée aux tâches externalisées : acheminement du linge à la blanchisserie qui se trouve au Puy-Sainte-Réparade (un peu loin mais je travaille avec des gens formidables qui valent bien le déplacement),  réapprovisionnements divers, rendez-vous avec les artistes ou livraison pour des clients de la galerie par exemple.

L’après-midi je m’impose des horaires plus stricts à la Maison Dauphine. La galerie est ouverte au public de 14 h à 19h et c’est aussi le créneau de réception dans les appartements. Je reste parfois tard le soir pour attendre des clients, il peut m’arriver aussi d’être là les dimanches, c’est la contrepartie de ma liberté…

4/ Comment décrirais-tu ton look de tous les jours ?

J’ai des goûts très éclectiques, de fait j’ai longtemps eu une garde-robe avec des pièces très différentes pas toujours faciles à assortir.  Avec la maturité j’ai trouvé ce qui me va bien. Aujourd’hui sans hésiter je peux parler d’un style classic’rock : la base de la tenue est le plus souvent sobre et minimaliste, que ce soit dans les formes ou les couleurs. Des coupes simples et confortables, peu de couleurs, du noir, du blanc. Par ailleurs j’adore le cuir et j’ai toute une collection de blousons, manteaux robes ou pantalons (noirs évidemment).  J’aime le contraste entre une chemise en soie blanche et un perfecto en cuir, une robe courte et sobre et de grosses bottes pompiers. Je porte volontiers quelques bijoux, toujours les mêmes, en argent rhodié ou en pierres noires.

5/ Quelles est ta tenue idéale pour aller travailler ?

Avec la galerie d’art j’évolue dans un univers dédié à la couleur et à la lumière, donc inutile d’en rajouter ! La tenue idéale c’est une jupe ou un pantalon noirs et une chemise blanche, ou bien une robe d’une couleur sobre également. Des bottes/boots plates ou à petits talons.

Portrait de femmes Atode
Portrait de femmes Atode

6/ Tu es déjà cliente chez ATODE, peux-tu nous décrire la(les) pièces favorites et comment les portes-tu ?

Je commence à avoir une jolie petite collection. Un pantalon cigarette Victoire, une jupe Emilie, une chemise en soie Muriel et 2 robes Carolyne, dont une réalisée dans la laine  bleue de la robe Agathe. Chacune de ces pièces peut être portée de plusieurs façons différentes. Cet hiver je porte beaucoup la robe Carolyne : la laine est bien chaude et  d’un confort incroyable et le tombé est toujours impeccable. J’aime bien la porter très décontractée avec de grosses boots à semelles épaisses et une maxi écharpe en cachemire mais elle devient immédiatement une tenue très classe avec des bottines à talons.

Chemise en soie lavée blanche Muriel

Chemise Muriel

Robe droite en laine grise chinée Carolyne

Robe Carolyne

jupe structurée

Jupe Emilie

Pantalon Victoire

7/ Qu’est-ce qui t’a poussé à commander chez ATODE ?

J’ai rencontré Caroline la fondatrice de la marque dans un petit déjeuner professionnel où nous étions toutes les deux invitées à parler de nos entreprises. J’ai été immédiatement séduite par la philosophie éthique et responsable du concept ATODE : des matières nobles sélectionnées en Europe, une fabrication française attentive aux détails et aux finitions,  une fabrication en séries limitées, des coupes élégantes faciles à porter en toutes circonstances… la visite du site internet a fini de me convaincre, le plus dur étant de choisir !

8 / Comment décrirais-tu ta façon de consommer ?

J’ai consommé de manière irréfléchie et parfois compulsive pendant des années. Je parle de mode mais aussi d’objets déco ou même de consommation alimentaire. L’offre est sans limite et sans cesse renouvelée, un vertige ! Les épreuves et la maturité ont changé progressivement mon regard sur les choses : aujourd’hui j’ai envie de consommer moins mais mieux. Moins manger mais de meilleure qualité pour être en bonne santé, ne pas saturer ma maison d’objets pour laisser circuler l’énergie et pour profiter pleinement du plaisir que me donne une toile, une photo, ou même la vue depuis la fenêtre. J’ai été très sensible au film Demain de Mélanie Laurent, qui donne envie d’œuvrer, même en proportion infinitésimale au respect de notre planète et par voie de conséquence à notre bien-être. Alors forcément il y a des modes de consommations qui me touchent : le fait-maison au restaurant, le made in France, les circuits courts pour l’achat de la nourriture …

9 / Tu habites Aix-en-Provence, aurais-tu de bonnes adresses à nous faire découvrir ?

L’une de mes découvertes coup de cœur en 2016 a été la boutique Parfums de la Bastide (4, rue Papassaudi). Elle propose sa propre marque de parfums, bougies, lignes de bain, fabriqués en Provence par les meilleurs artisans parfumeurs. Plus récemment j’ai découvert la jolie boutique de design Melville qui propose des lampes et du petit mobilier scandinave.

Je ne me lasse pas du Centre d’art de Caumont qui nous fait découvrir dans son univers tellement raffiné des collections d’une grande variété, je ne rate pas une expo ! Celle en cours sur Marilyn Monroe est émouvante et très réussie en terme de scénographie.

Et puis comme je ne rentre pas chez moi pour le déjeuner j’ai mes habitudes à l’Epicerie Locale (31 rue maréchal Joffre) et chez Bibovino (10 rue d’Italie) qui proposent une savoureuse cuisine du marché faite maison à des prix plus que raisonnables. Mon restau favori pour un dîner entre amis ou en amoureux, c’est l’excellent Vintrépide (48, rue du Puits Neuf), une belle expérience gastronomique.

Retrouvez les modèles favoris de Véronique ici !

Crédits des oeuvres : Cédraie Lixon, Dominique Mulhem, Cécile Colombo, Jean-Luc Lacroix, Philippe Hérault, Jimmy C, José Nicolas.

LES AUTRES PORTRAITS

Share this story

btt