Livraison et retours offerts en France

Top Menu

Alice – Responsable Marketing Printemps Marseille

Par CAROLINE ZALESKY

Catégorie

1/ Qui es-tu ? Quel est ton parcours ?

Je suis une marseillaise d’adoption après avoir passé mon enfance en Normandie et réalisé mes études supérieures à Nantes dont je garde de très beaux souvenirs. Je vis à Marseille depuis 11 ans déjà où j’ai eu la chance de vivre l’évolution spectaculaire qu’a connu cette ville, notamment depuis 2013. Quand je suis arrivée dans le sud, avec mon master marketing en poche, j’ai voulu intégrer un grand groupe de communication. Chercher un premier job à Marseille quand on débarque d’une région à 1000km d’ici, c’était pas une mince affaire.

Un petit coup de chance a mis mon CV en haut de la grande pile de candidats junior. La femme du directeur de l’agence était, à une lettre près, mon homonyme et avait aussi vécu à Nantes, forcément ça suscite la curiosité ! On s’est rencontré, j’étais ultra motivée avec un petit bagage d’expériences agence derrière moi et j’ai eu l’opportunité d’intégrer le groupe Havas à Marseille. D’abord chef de projet sur le budget SNCM (précédente compagnie Corsica Linea), j’ai mis toute mon énergie pour grimper les échelons et devenir consultante conseil sur différents projets.

3 ans plus tard, l’agence m’a fait confiance en me nommant planner stratégique, rattachée au siège à Paris. Pendant 4 ans, j’ai travaillé sur les grands appels d’offre de l’agence, partout en France, avec pour missions d’analyser les tendances de consommation, l’adn de la marque et déterminer la stratégie de communication. C’était une expérience incroyable, passionnante ! J’ai rencontré de nombreuses marques, travaillé avec des personnalités brillantes et, pour l’anecdote, même présenté une de mes recommandations avec Jacques Séguéla, grand monsieur de la pub.

Après cette aventure publicitaire de 7 ans, j’ai eu envie de passer de l’autre côté, côté « annonceur » comme le métier l’appelle. Dans le cadre de l’ouverture des Terrasses du Port, j’ai été recruté au poste de responsable marketing au Printemps.

2/ Pourrais-tu nous décrire ton poste actuel et ton entreprise ?

Responsable marketing des deux Printemps à Marseille (Centre Valentine et Les Terrasses du Port), je suis en charge de développer leur notoriété, leur attractivité et leur image sur le territoire. Ce poste est très varié, je m’ennuie pas ! L’e-commerce ayant bouleversé les comportements d’achats, le grand magasin se doit de miser sur l’expérience client. C’est ce que je m’attache à créer : à l’extérieur du magasin avec des défilés de mode, événements dans des lieux prestigieux de la métropole Aix-Marseille ; mais aussi en magasin avec des animations, des ateliers beauté, la valorisation des clients fidèles, etc… Pour cela, je travaille avec beaucoup de partenaires, sur une relation « gagnant-gagnant ». C’est la partie que je préfère ! J’ai rencontré beaucoup de personnes passionnantes, d’univers très différents (média, blog, hôtels, traiteur, coiffure, automobile…) et pour certaines qui sont devenues des amis. On travaille ensemble, on cherche de nouvelles idées, on se challenge et on partage, depuis 4 ans, des belles réussites. 

Pour la partie purement marketing, cela se passe devant mon ordi, un peu plus loin des « paillettes » : analyse commerciale, études clients, opérations commerciales, CRM… C’est intéressant car j’ai gardé la partie réflexion stratégique de mon poste en agence, mais cette fois-ci je peux mettre en pratique toutes mes idées et voir le résultat concret. Mon métier actuel m’ouvre aussi à d’autres compétences, car au comité de direction, nous avons des missions transverses de management, responsabilité magasin. C’est un univers que j’ai entièrement découvert. Le Printemps est une marque prestigieuse, avec un patrimoine riche et un positionnement mode affirmé. C’est une fierté de représenter cette enseigne à Marseille.

3/ Quelle est ta journée type au travail ?

Ma journée type commence généralement vers 9h30 au Printemps. Je passe beaucoup de temps à rédiger des présentations, bilans, propositions de partenariat… malheureusement, comme beaucoup me le demande, je n’ai pas mon bureau vue mer. Cela dit, je peux l’apercevoir en allant dans le magasin, ce qui est plutôt agréable. 

J’enchaîne les rendez-vous avec les partenaires et prestataires pour planifier les prochaines actions.

La journée se rythme beaucoup avec les réunions d’équipes au Printemps : le brief commercial, les réunions avec les managers des ventes, les comités… Après ma journée, en moyenne 1 à 2 soirs par semaine, je me rends sur des événements RP. Ça c’est la journée type. La journée d’événement, c’est la journée des contrastes : le matin en sneakers, c’est l’installation, les brief d’équipe… la course ! Et le soir, changement de tenue : en tenue de soirée j’accueille les clients tout en coordonnant le déroulé de l’événement. J’aime varier les journées et les rythmes. Pour ça, l’événementiel est stimulant !

4/ Comment décrirais-tu ton look de tous les jours ?

Noir ! C’est le dress code au Printemps. S’il faut employer un terme mode, je dirais que chic décontracté me convient bien. J’aime être à l’aise, que ce soit pour traverser plusieurs fois les 6000m² du magasin, tout comme rester assise devant mon ordi. L’élégance est une valeur forte au Printemps. Je me dois donc d’allier les deux : j’adopte en général des looks avec des matières fluides. L’avantage du dress code, c’est que le noir donne rapidement une belle allure, c’est plus simple le matin pour choisir sa tenue. 

5/ Quelle est ta tenue idéale pour aller travailler ?

J’ai un pantalon slim noir que j’adore, simple et efficace (je l’ai acheté en 4 exemplaires !) avec un chemisier fluide en haut. Les chaussures, c’est vraiment selon mon humeur : j’adore porter des talons mais j’avoue que je suis assez speed dans mes journées, j’ai une démarche rapide alors les chaussures plates, c’est plus pratique.   

6/ Peux-tu nous décrire la(les) pièces favorites ATODE et comment les portes-tu ?

J’aime la simplicité recherchée du top blanc Marine, avec le détail fantaisie des poches devant. Il est très confortable et peut s’adapter à toutes les tenues. La robe en soie Coralie est ma préférée. Je l’ai vu porté par Caroline, créatrice d’Atode, coup de cœur.

7/ Qu’est-ce qui t’attire/te plait chez ATODE?

Le principe de dressing à la fois chic et confortable correspond parfaitement à mon mode de vie. J’aime aller vite le matin et je ne passe pas des heures à me préparer et à choisir ma tenue. Les vêtements d’Atode permettent de faire rapidement le bon mix en s’assurant d’avoir de belles matières et un rendu qui met en valeur. La démarche de la marque me plait aussi beaucoup. Les enseignes de prêt-à-porter accessibles se sont beaucoup positionnées sur l’unique mix mode/prix, même si certaines commencent à prendre un virage responsable. Or, quand on achète une marque, on achète plus qu’un vêtement et cette tendance s’est fortement accélérée ces dernières années. On veut s’identifier à la marque, à ses valeurs, à son univers, à sa personnalité. Je trouve le concept de vestiaire chic et responsable d’Atode très intéressant et dans l’air du temps. Et j’aime Marseille, alors porter une marque d’une créatrice marseillaise est toujours une fierté, qui plus est quand la créatrice a exercé le même métier que moi !

8 / Comment décrirais-tu ta façon de consommer ?

Je varie beaucoup. Je consomme la mode au feeling et par coup de cœur, même si j’ai des marques favorites. Je vais souvent acheter des basiques avec une motivation plutôt prix, mais à côté j’aime me faire plaisir avec de belles marques de vêtements et d’accessoires. Dans ce cas, je vais plutôt m’attacher à l’univers de la marque, ce qu’elle exprime à travers son style mais aussi sa communication (déformation professionnelle). Pour la nourriture, c’est pareil. J’ai pris l’habitude d’acheter quelques aliments bio, notamment le thé parce que j’en bois des litres par jour. Pour le reste, je vais souvent au plus pratique. Ce que je préfère quand j’ai le temps, c’est flâner dans mon quartier à Marseille : St Giniez. J’adore l’idée de faire mes courses à pied, chez les commerçants du quartier.

9 / Tu habites Marseille, aurais-tu de bonnes adresses à nous faire découvrir ?

  • A St Giniez justement, deux bons restaurants italiens : Emilio, un restaurant italien familial (c’est bon, mais il faut avoir faim !)

  • Chez Otto, surtout sur leur petite terrasse.

  • J’aime bien tester les nouveaux concepts et les petits restaurants healthy : les Succulentes, Madoù au Centre Valentine. 

LES AUTRES PORTRAITS

Share this story

btt